Err

 
 
 
 
 
l'Huile d'argan
En résumé
Une huile très riche en anti-oxydants qui ...
  • aide à lutter contre le vieillissement (piège les radicaux libres),
  • présente une activité anti-inflammatoire,
  • présente une activité antibactérienne et antivirale
  • diminue les démangeaisons,
  • aide à la prévention des maladies cardio-vasculaires,
  • diminue le risque de certains cancers.
Micronutriments
* phytostérols spécifiques > 150 mg/100g 
(40% d'alpha-spinastérol, 45% schottenol)
* polyphénols spécifiques
* gamma-tocophérol antioxydant > 400mg/kg
 
Profil en Acide Gras
34% Oméga-6
46% Oméga-9
 
L’huile d’argan est très riche en principes actifs
 
* L’huile d’argan est remarquable pour sa teneur en vitamine E principalement sous forme de gamma-tocophérols. La principale propriété de la vitamine E est sa capacité à piéger les radicaux libres, empêchant ainsi leur propagation, ce qui contribue à la protection des membranes biologiques et des lipoprotéines.
Cette oxydation des lipides membranaires est une des causes du vieillissement.
 
L’huile d’argan contient des caroténoïdes. 50% sont des beta-carotènes qui sont précurseurs de la vitamine A.
 
* La richesse en acides oléiques et linoléiques (dont leurs dérivés à très longues chaînes) joue un rôle constitutif dans les phospholipides membranaires et modulent l’activité d’enzymes, de transporteurs et de récepteurs. 
 
 
Les bienfaits de l'huile d'argan
  • L’huile d’argan présente un fort intérêt dans la prévention des risques de maladies cardiovasculaires en raison de sa composition en lipides et antioxydants. De nombreuses études ont révélé diverses propriétés réduisant les facteurs de risques de l’hypercholestérolémie, la dyslipidémie (trop de lipides dans le sang), le stress oxydatif ou l’hypertension artérielle. 
En savoir plus - Cholestérol : L’huile d’argan augmenterait le taux en acides gras polyinsaturés dans le sang et diminuerait le taux de LDL-cholestérol. D’autre part, l’huile d’argan agirait au niveau du risque d’athérosclérose. Grâce à son activité antioxydante, elle permettrait de limiter le stress oxydatif avec comme conséquence une diminution des lipopéroxydes plasmatiques aboutissant généralement à la formation de plaques athéromateuses. 
De plus les composés phénoliques (ou polyphénols) que renferme l’huile augmenteraient considérablement la fluidité des bicouches phospholipidiques des HDL et stimuleraient le transport inverse du cholestérol (des tissus vers le foie où il sera éliminé) permettant ainsi d’éviter l’accumulation du cholestérol dans les vaisseaux sanguins. 
 
  • De par les différents actifs qu’elle contient, l’huile d’argan présenterait des effets chémoprotecteurs et plus précisément contre le cancer de la prostate. Deux études ont démontré des propriétés antiprolifératives exercées par les tocophérols, saponines, polyphénols et les stérols sur les lignées cellulaires cancéreuses de la prostate et donc leur capacité à diminuer le développement des cellules cancéreuses. Des études ont également montré son rôle dans la diminution du risque du cancer du sein ou de l’appareil digestif.
 
  • L’huile d’argan exercerait également une activité anti-inflammatoire grâce à un alcool triterpène: la béta-amyrine.
    • Elle permettrait de combattre les inflammations qui entraînent des altérations du fonctionnement des articulations responsables de l’arthrite.
    • D’autre part, grâce à cette activité anti-inflammatoire, l’huile d’argan permettrait également de diminuer les démangaisons. 
 
l'huile d'argan entame cette présentation des caractéristiques de chaque huile.
A venir, l'huile de cameline ...