Err

Interview du Docteur Laraba - MALADIES AUTO-IMMUNES

Interview du Docteur Laraba -  MALADIES AUTO-IMMUNES

Merci au Docteur LARABA pour cette interview passionnante. Où l'on reparle de l'intestin, du microbiote, de l'alimentation ... et d'oméga-3 !



Bonjour Docteur, Pourriez-vous tout d’abord vous présenter?

Je suis médecin, installé en Algérie non loin d’Alger. Je suis aujourd’hui proche de la retraite et n’accueille que des patients atteints de maladies auto-immunes. Il y a un tel développement de ces maladies: sclérose en plaques, maladie de Crohn, psoriasis, lupus,hypothyroïdie d’Hashimoto, polyarthrite … que j’ai suffisamment à faire!Je suis également acupuncteur et me suis formé à la naturopathie.


Pourquoi ces maladies se sont-elles autant développées?

Il y a 50 ans, les algériens se nourrissaient selon le régime méditerranéen: sardines, plantes sauvages (dont le fameux pourpier, riche en oméga-3!), huile d’olive, etc… . La perte de ces habitudes via l’apport occidental ont conduit aux dérives que nous connaissons aujourd’hui. L’afflux vers les villes a aggravé cette situation.

Pour illustrer mon propos, dans les années 70, la sclérose en plaques n’était pas aussi fréquente et elle touchait souvent les femmes de 40 ans et plus. Aujourd’hui, la maladie touche des jeunes filles de plus en plus jeunes! L’hypothyroïdie d’Hashimoto n’existait paset aujourd’hui elle est très répandue.


Seule l’alimentation expliquerait l’émergence des maladies auto-immunes ?

Non, les troubles émotionnels sontaussi à l’origine de ces maladies. C’est multifactoriel. L’Algérie a connu et connaît des périodes très difficiles. Cela induit un stress et donc destroubles émotionnels.


Vous mentionnez les oméga-3 comme faisant partie du traitement de la maladie (en plus de l’acupuncture – NDLR). Pourriez-vous détailler ce point?

Un déséquilibre en oméga-3 est très préjudiciable. Et ce déséquilibre provient du trop plein d’oméga-6 que nous ingérons (souvent du mauvais oméga-6) avec peu d’aliments contenant desoméga-3.

Le ratio oméga-6 / oméga-3 est aujourd’hui de 20 ou plus en Algérie…alors qu’il devrait être inférieur ou égal à 3.

Alors oui, lorsque l’on restaure cet équilibre, les résultats peuvent être spectaculaires. Je pense notamment à 3cas de maladie de Crohn. L’évolution a été très positive et j’ai pu constaterune stabilisation au niveau du côlon.

C’est au niveau des membranes de nos entérocytes que cela se passe; ces dernières doivent être suffisamment approvisionnées en oméga-3 pour jouer leur rôle. Je pars du principe que tout part de l’intestin, l’ecosystème intestinal est très malmené. Mais cette hyperperméabilité est remédiable via le fait de «réparer» la membrane des cellules intestinales.

Je reviens sur la sclérose en plaques, l’hyperperméabilté intestinale est à l’origine de la maladie et cela va entraîner au fil des mois une fragilité de la barrière hémato- encéphalique. Ces inflammations chroniques ne sont pas une fatalité. Le pouvoir anti-inflammatoire des oméga-3 (ils sont à l’origine des processus naturels via les prostaglandines) est un allié.

Je constate en parallèle beaucoup de stress oxydatif et la plupart des maladies auto-immunes sont entretenues par cestress.


Quels sont les symptômes d’une maladie auto-immune? par exemple la sclérose en plaques ?

Le diagnostic d’une sclérose en plaques est difficile et souvent tardif. Je travaille à prendre en charge ettraiter plus tôt.

Les symptômes qui m’alertent et meconduisent à demander un scanner sont: fatigue intense, fourmillement des membres, perte de la vue transitoire, chute, affaiblissement des membresinférieurs. Ce sont souvent des petits troubles moteurs auxquels on ne fait pasattention.


On parle beaucoup du microbiote en ce moment. Est-ce un domaine sur lequel vous travaillez ?

Bien-sûr! L’écosystème intestinal c’est le trépied microbiote, système immunitaire, muqueuse intestinale. Trois entités qui forment un tout. Si l’un d’eux est déficient, c’est le trépied qui est déficient. La relation est déséquilibrée. La dysbiose conduit à l’ hyperperméabilité qui conduit à une déficience du système immunitaire.

Je voudrais ajouter également que je fais une recherche systématique du virus d’Epstein-Barr (virus qui appartient àla même famille que le virus de l’herpès). Le virus d'Epstein-Barr fait partiedes virus humains les plus communs. Chez les enfants, c’est souvent une angine qui passe inaperçue, mais chez les adolescents et les adultes, il provoque la mononucléose infectieuse.Je cherche ce virus car on le retrouve beaucoup chez les patients atteints de maladies auto-immunes.


Merci Docteur. Pour conclure?

L’éducation est le meilleur moyen pour faire évoluer les régimes alimentaires. J’ai profité du confinement pour développer cette partie car j’avais moins de consultations. Via les outilsnumériques, j’ai pu continuer à travailler en introduisant chez mes patients des protocoles (régime microbiote, Auto-Immune Paléo).

J’approche de la retraite mais je suis heureux de voir que certains jeunes médecins commencent à se tourner vers nos nouvelles approches.

 

Rédigé le  12 nov. 2020 10:45  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site